Axe 2 – Imagerie du remodelage cardiovasculaire

Evaluation des nouvelles gamma-caméras CZT.

Le CdZnTe (CZT), détecteur semi-conducteur fonctionnant à température ambiante, présente une meilleure résolution en énergie (6% à 140 KeV), une capacité de fort taux de comptage sans perte ni effet sur la résolution, ainsi qu’un rapport signal/bruit nettement amélioré par apport aux détecteurs à scintillation en raison d’une quasi-absence de bruit thermique.

Nos travaux ont montré l’impact des nouvelles caméras CZT sur l’évaluation de la fonction ventriculaire gauche segmentaire (Bailliez A. J Nucl Cardiol 2014) et globale (Balliez A. J Nucl Med 2016) et leur intérêt en imagerie double isotope pour l’évaluation conjointe de la perfusion et de l’innervation cardiaque, à la fois sur fantôme (Blaire T. EJNMMI Phys 2016, Blaire T. J Nucl Cardiol 2018) et chez l’homme (Bellevre D, Eur J Nucl Med Mol Imaging 2015). Ces travaux ont fait l’objet de deux thèses d’université en 2016 (Alban Bailliez) et 2017 (Tanguy Blaire).

Surtout, nous avons conduit l’étude WATERDAY qui a validé l’évaluation clinique de la perfusion myocardique en acquisition dynamique sur camera CZT en comparaison avec la TEP à l’eau marquée et à la mesure invasive de la FFR (Agostini D. Eur J Nucl Med Mol Imaging 2018.

Mise au point d’un fantôme cardiaque dynamique.

La caractérisation du remodelage cardiaque nécessite d’explorer des paramètres fins de contractilité fournis par l’analyse de la déformation cardiaque en ultrason ou en IRM. Nous nous sommes rapidement heurtés à l’absence de fantôme cardiaque qui permettrait de répondre à un cahier des charges simple: être multimodal et magnéto-compatible, reproduire l’épaississement et la rotation du cœur humain, pouvoir être insonifié par la pointe, offrir un signal identique à celui du myocarde humain en échographie et en IRM, et enfin qu’il puisse embarquer des cristaux de sonomicrométrie permettant une mesure concomitante du strain par une méthode de référence. Nous avons  développé le fantôme correspondant à ce cahier des charges, le myocarde étant constitué d’un gel mis au point conjointement par les Drs Eric Saloux (EA4650 et CHU de Caen) et François Thournoux (CHU de Montréal). Ce fantôme fait l’objet d’un brevet international (co-propriété des CHU de Caen et de Montréal, brevet PCT/CA2014/050588). Une licence d’exploitation permet de démarrer la phase d’industrialisation avec la société Apti+ (basée à Trun, France) pour laquelle nous soutenus par un financement FEDER. Ce fantôme nous a permis d’amplifier nos collaborations dans le domaine de l’imagerie de la déformation myocardique, avec des acteurs industriels (Philips-Medisys) et académiques (participation au projet FP7 VP2HF, coordonné par le King’s College London).

Impact du diabète sur le remodelage cardiaque.

A l’aide d’un modèle expérimental de diabète induit par la streptozotocine et de différentes techniques d’imagerie précliniques (IRM, TEP 18F-FDG et 11C-acatate), nous avons exploré l’impact de la variabilité glycémique sur les lésions d’ischémie-reperfusion (Joubert M. Diabetes Metab. 2016) ainsi que l’impact précoce du diabète sur la survenue de la cardiomyopathie diabétique (Joubert M. PlosOne. 2016). Sur un modèle murin de diabète lipo-atrophique, nous avons également étudié les mécanismes impliqués dans la cardiomyopathie diabétique et notamment mis en évidence dans une collaboration avec l’UMR-S 1087 (Institut du Thorax, Nantes) les conséquences de la glucotoxicité sur le myocarde (Joubert M. Diabetes. 2017).